Publicités

Le « Dangerous Woman Tour » d’Ariana Grande à l’AccorHotels Arena : Nous y étions

Comme tous les concerts de cette envergure il était très attendu par le public. Mais celui ci avait une saveur particulière puisqu’il marquait la reprise de la tournée d’Ariana Grande après le tragique attentat survenu à la fin de son concert à Manchester le 22 mai dernier.

A l’extérieur, une sécurité renforcée. De quoi permettre aux nombreux spectateurs de démarrer le concert l’esprit serein. Un public enthousiaste dés l’apparition d’un décompte de dix minutes, avant l’arrivée d’Ariana Grande sur le titre « Be alright ». Danseurs, fumigènes, lasers et jeux de lumière, la mise en scène est alléchante. La star enchaîne les titres sans sourciller. Jusqu’à l’interprétation de « One last time » qui a depuis quelques jours une toute autre saveur. Beaucoup d’émotion dans la salle et un instant de communion intense. Une fragilité que l’on ressent dans les yeux de la jeune femme qui peine à retenir ses larmes en dédiant sa chanson à ses « 22 petits anges ». Un beau moment. « The show must go on » clamait Queen. C’est ce qu’a fait l’artiste avec un charisme remarquable et une certaine légèreté. Le sensuel « Touch It » a relancé la soirée. Avant l’apparition de vélos sur scène pour une ambiance salle de gym sur le très rythmé « Side to side » puis le tube « Bang Bang ».

Mais la chanteuse n’est pas seulement une jolie midinette qui sait se déhancher. Elle nous l’a prouvé en donnant de la voix à plusieurs reprises. Avec des interprétations dignes des plus grandes divas sur le puissant « Leave me lonely » ou encore le doux « I don’t care ». En fin de soirée la température est montée d’un cran avec le mythique « Love me harder » ou encore le hit « Break Free ». Avant la surprise du chef, la venue de Mac Miller, petit ami de la star avec qui elle a partagé les titres « The way » et « Dang ». L’ambiance était à son comble, avant l’explosion finale. Mais avant cela, Ariana Grande a tenu à rendre un dernier hommage aux victimes de Manchester avec une reprise de « Over the rainbow » toute en simplicité. Debout devant un rideau blanc habillé du logo crée après le drame, un ruban noir aux oreilles de lapin, flashs et briquets des spectateurs allumés. Pas un mot de plus sur le sujet, sans doute par pudeur.

Le show s’est terminé en apothéose avec « Problem » version revisitée suivi de « Into You » et le tant attendu « Dangerous Woman ». La salle a vibré jusqu’à la dernière seconde avec une certaine insouciance qui fait plaisir à ressentir.
En bref, Ariana Grande nous a livré un show à l’américaine avec une mise en scène attrayante et un déhanché fatal. Mais l’artiste a également su faire preuve de sensibilité en faisant de ses failles une force. Par rapport à sa précédente tournée on la ressent grandie.

Publicités
About AliciaDrouinRuiz (528 Articles)
Rédactrice / Spécialiste Télévision, Musique / Twitter : https://twitter.com/AliciaDrouinRz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :