Publicités

Slimane à l’Olympia : Nous y étions

Il y a un an, Slimane remportait la cinquième édition de « The Voice ». Un anniversaire que l’artiste a célébré en grande pompe puisqu’il se produisait sur la mythique scène de l’Olympia dans le cadre de son « On arrive tour ».
Il était important pour le chanteur de choisir une première partie qui lui tenait à cœur. D’ou la présence de Lili Poe, une amie de longue date. La chanteuse a séduit la salle avec sa voix puissante et ses titres envoutants, notamment son tube « Echo ».
Le public était prêt à accueillir Slimane qui est apparu dans un halo lumineux au beau milieu d’un éclairage tamisé sur son titre « L’enfant de la rue ». Une chanson lourde de sens. Car oui « L’enfant de la rue est devenu grand ». Au fil des années l’artiste s’est construit. Depuis le début de sa médiatisation, il évolue encore. On avait vu Slimane lors de son premier concert du « On arrive Tour » au Mans, depuis il semble avoir encore gagné des gallons. Plus sûr de lui, sa prestance laisse bouche bée. Ses interprétations elles, n’ont pas prises une ride. Toujours d’une justesse infinie. On ressent des frissons à l’écoute de « Frerot » et nos poils se dressent à l’écoute de « Adieu » suivie par « Le vide ».


En seconde partie, Slimane se coiffe de son bonnet fétiche pour se remémorer l’époque où il chantait en petit comité à l’Orphée. Un come back qui débute par sa version de « A fleur de toi » reprise en chœur par le public, telle une communion géante d’âmes en peine. Un instant suspendu. Arrive ensuite « Abimée » avec l’arrivée de Léa Castel pour donner littéralement vie à cet hymne à la jeunesse. Impossible ensuite de retenir ses larmes à l’écoute de « Je serai là » dédié à la maman de Slimane mais aussi à toutes les mères présentes dans la salle. Même émotion à l’écoute de « Mon ami la rose » avec la venue surprise de Lina El Arabi.
Comme un cadeau n’arrive jamais seul, l’artiste nous a également offert un live de « Petit pays » extrait de son deuxième album actuellement en pleine préparation. Un morceau engagé qui lui tient particulièrement à cœur, inspiré par les récents évènements politiques.



On passe ensuite à une toute autre ambiance énergique, voire explosive. Introduite par une « danse de la victoire » offerte par Mickael Miro, manager de Slimane, suivie par les hits « On s’en fout », « Le million » et le mythique « Paname ». La phrase « Un jour à Paris j’lui chanterais que j’l’aime » ne pouvait pas mieux résonner que sur cette mythique scène de l’Olympia. Avec en bonus, la joie de voir le chanteur s’épanouir aussi en danse et expression scénique.
Jusqu’au bout les fans ont été conquis et étonnés. Jusqu’à l’apparition de Pascal Obispo pour partager le tube « Chanter » qu’il a composé. Un véritable duo d’artistes. Slimane a lui aussi reçu eu le droit à une surprise, en recevant sur scène un double disque de platine pour son album « A bout de rêves ». Une grande consécration, pleinement méritée. Avant de repartir, le chanteur a une nouvelle fois rendu hommage à ses racines avec le titre « Le grand père » en remerciant sa famille présente dans la salle pour son éducation et sa force. Avant de conclure par le poignant « On n’oublie pas ». Impossible d’oublier son phrasé, ses interprétations et sa sincérité qui l’ont porté tout au long de ce concert. Un concert qui a été immortalisé puisqu’il a été filmé. Peut être pour donner lieu à un futur CD/DVD live ?

En bref, plus qu’un simple concert, Slimane nous a offert un bel instant figé, avec un partage et une sincérité qui lui sont propres. En un an de carrière l’artiste a plus que fait ses preuves et en a encore sous le bonnet pour continuer de nous surprendre et nous émouvoir.

Publicités
About AliciaDrouinRuiz (568 Articles)
Rédactrice / Spécialiste Télévision, Musique / Twitter : https://twitter.com/AliciaDrouinRz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :