Publicités

(Review) Que vaut le nouvel album de Superbus ?

Après plus d’1,5 million d’albums vendus en France, 600 dates de concert, Superbus revient enfin avec un tout nouvel album ! Le groupe a dévoilé il y a quelques jours le premier extrait de leur sixième album qui paraître le 3 juin prochain. Avec Strong and Beautiful, la petite bande revient aux bases. Plus pop, plus rock… On en voit de toutes les couleurs. A quoi peut-on s’attendre avec ce nouvel essai ?

SUPERBUS

Cet album paraît construit sur les bases de la télévisions des années 70-80. Du la mire en pochette d’album, à la piste 1, une Intro de 22 secondes, qui annonce le début du programme, à la piste ultime, Fin des programmes, où on reconnait la voix de Chantal Lauby, mère de Jenn Ayache. C’est donc un album concept qui, comme on nous le dit à la fin, pousse l’imagination à interpréter ce que nous avons écouté.

La piste la plus forte de l’album est Strong And Beautiful (Piste 2). Plus rock, plus pop que le précédent album… On nous annonce un retour aux sonorités de 2006, mais ce n’est qu’un leurre. La Piste 3 de l’opus, Soul Sister, est un appel à l’ailleurs, mais aussi une belle déclaration. Un peu moins rock que les morceaux qui vont suivre, le titre nous prépare cependant à en prendre plein des oreilles. On The River (Piste 4) : Du rock sur les couplets, des « Oh oh » entraînants sur les refrains (Des paroles douces, puis plus entraînantes, teintées de « Oh oh »). On ne va pas se mentir, ce sont ces derniers qui sont les plus agréables.

Des couplets planants, des refrains percutants et plus agressifs. Avec Next Summer (Piste 5), le groupe joue sur deux tableaux. Le rock est bien présent sur toute la chanson et s’allie sur des touches vieillottes qui donnent au final un esprit rétro ! L’ère rétro continue sur J’ai déjà (Piste 6). Le groupe nous fait la liste des choses de la vie qui ont déjà été effectuées. Avant les « I miss You » des refrains, on pourrait parler d’un mélodieux mélange entre du Yelle et du Superbus. Quant à la piste ? Ça passe ou ça casse. Le rock laisse place à la douceur sur Impensablement (Piste 7). Un voix qui se rapproche du murmure. Jenn Ayache nous parle tout bas, sur une pop électrique qui nous pousse à la mélancolie.

Sur 4 Tourments (Piste 8), sortez les lunettes de soleil, la décapotable sur une route de campagne. Un tempo entraînant à souhait, sur un beau mélange des paroles français / anglais. Les refrains dans la langue de Molière sont très efficaces et nous font dire que ce titre pourrait être un potentiel single. Pour être totalement différent des autres titres de l’album, Pour Mon Père (Piste 9) l’est ! Des paroles presque enfantines mais qui veulent dire beaucoup et qui se hurtent aux guitares imposantes présentes après les refrains. Un mélange, un équilibre juste. Voici un titre déchaîné : La Mer (Piste 10). Entre parlé et chanté : une élocution particulière sur les couplets qui donnent l’air que la chanteuse paraît excédée. Ce n’est pas le titre, (trop répétitif), que l’on retient le plus.

Un tempo effréné, des instrus appréciables… TomBoy (Piste 11) se défend bien entre mélancolie et punch. Un goût d’ailleurs et de jeunesse flotte sur la chanson, et c’est ce qui fait qu’on accroche. Une nouvelle fois, et sur le début, The Lighter (Vous auriez du feu) (Piste 12) pourrait rappeler l’univers de Yelle, mais de suite, d’autres univers musicaux viennent se mélanger afin de donner un résultat détonnant. Ça surprend, mais c’est efficace. Plusieurs courants musicaux se mélangent sur Run (Piste 13), et ce joyeux capharnaüm donne un résultat détonnant.  Le chanson court autant que l’annonce son titre. Bel essai.

SUPERBUS

Alors ?

Les titres forts : Strong And Beautiful, Next Summer, 4 Tourments

Conclusion : Pour ce nouveau cru, Superbus a décidé de se montrer plus rock que sur Sunset, et a surtout décidé de nous surprendre avec des textes encore plus travaillés et des mélodies d’aujourd’hui teintées vintages. Constat ? Superbus fait toujours des titres franglais. Le maître mot de ce projet est : rétro, et cela à le mérite d’être un projet cohérent.

 

Chronique de Thomas Monnier
Publicités
About Thomas Monnier (920 Articles)
Rédacteur en chef ¤ Spécialiste musical ¤ Twitter : https://twitter.com/ThomasMonnier27

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :