[On a écouté] Kendji Girac « Ensemble » un second album plus mature

1 million, c’est le nombre d’exemplaires qu’a vendu Kendji Girac en 1 an avec son premier album éponyme. Un album sorti seulement quelques semaines après la victoire du chanteur à The Voice, qui a séduit un large public. Seul regret pour le jeune artiste, ne pas avoir participé autant qu’il l’aurait souhaité à l’élaboration de cet opus. Mais Kendji s’est depuis bien rattrapé puisqu’il a composé et écrit la quasi totalité des morceaux de son nouvel album « Ensemble », épaulé par la même équipe que celle de son premier bébé. Le chanteur aux couleurs gitanes souhaitait également conserver l’univers gipsy pop qui a fait son succès, tout en se tournant également vers le funk. Ces changements ont ils été bénéfiques ? « Ensemble » est-t-il aussi agréable à écouter que « Kendji » ? Réponse dans notre chronique musicale.

« Tu y yo » c’est le nom du morceau introduisant ce second album. Un titre annonçant tout de suite la couleur avec un refrain entraînant chanté en espagnol et des rythmes gipsy pop. Une chanson au fort potentiel que l’on verrait bien comme futur single.

En seconde piste on retrouve « Me Quemo » qui n’est autre que le premier single de l’album, dévoilé il y a plusieurs semaines. Un hit efficace, fidèle à l’univers gipsy pop du chanteur. Un choix judicieux qui permet de faire la transition avec le premier album de Kendji, sans trop dérouter le public.

S’en suit ensuite, « No Me Mires Mas » l’unique duo de cet album mais pas des moindres puisqu’il est en compagnie du rappeur à succès, Soprano. Un titre racontant l’histoire d’un jeune homme ayant eu une aventure avec la copine d’un très bon ami. Une situation pouvant parler à beaucoup de monde. Mais une chanson qui ne tombe pas dans le mélodrame grâce à son refrain très rythmé et entraînant. Petit plus, le pont musical final, et la touche urbaine apportée par Soprano. Là encore, on y ressent le potentiel d’un futur single et d’un tube.

Arrive ensuite « C’est trop » titre dévoilé en partie sur les réseaux sociaux il y a quelques jours. Un morceau aussi rythmé que les précédents mais avec une touche de punk et charleston, et un pont musical mêlant guitare et claquement de mains. Et un thème, une nouvelle fois universel évoquant le ras le bol d’un jeune homme envers sa copine. « Ce que tu fais d’moi c’est insensé, je n’sais plus sur quel pied danser ». « C’est trop » ferait lui aussi un bon single. D’autant plus qu’il est signé par Nazim Khaled et Renaud Rebillaud, auteurs des tubes précédents de Kendji « Color Gitano » et « Andalouse ». Certains critiqueront la facilité de certaines paroles comme dans la phrase « Tout comme les stations de métro, pour toi je n’suis qu’un numéro », mais ce sont simplement les mots d’un jeune homme de 19 ans car ne l’oublions pas Kendji n’a que 19 ans et aime s’adresser à son public avec légèreté.

Kendji capture 1 ok

Changement d’ambiance avec « Les yeux de la mama » qui est le morceau le plus touchant de cet album. Une chanson dans laquelle Kendji met à l’honneur sa maman Carmen, avec des paroles percutantes « Oh mon Dieu laissez moi les beaux yeux de la mama, enlevez moi tout le reste mais pas la douceur de ses gestes » portées par une douce mélodie mêlant violon et guitare acoustique nous rappelant un certain succès de Charles Aznavour « La mamma ». On ne peut qu’être sensible à ce morceau et avoir une douce pensée à notre tour pour notre mère. D’autant plus qu’on connaît l’importance de la famille pour Kendji.

Après sa maman, Kendji rend hommage à ses racines et ses origines gitanes avec le titre « Jamais trop tard ». Une chanson émouvante dans la même veine que « Les richesses du cœur » figurant sur la réédition du premier album du chanteur, et pleine d’espoir avec des paroles comme « Si tu savais comme j’ai pu prier le ciel, prier qu’il m’entende. J’attendais là juste au bord de la route que la chance vienne me prendre”. On aime entendre Kendji dans ce registre.

On aime encore plus entendre Kendji chanter en espagnol, ce qu’il fait dans “Besame” intégralement en espagnol. Un titre ideal pour la scène,au rythme latino, renforcé par des choeurs, Et une belle declaration d’amour qui en ferait rêver plus d’une.

Kendji capture 2 OK

Arrive ensuite “Una Mujer” adaptation franco-espagnole du hit “I need a girl” sorti en 2001 interprété par P.Diddy, Usher et Loon.

La morale” est certainement le titre le plus déroutant de l’album. Car si Kendji Girac a déclaré dans une interview accordée au site PureCharts qu’il se souhaitait pas interpréter des morceaux engagés, ici il franchit à moitié le pas avec cette chanson au message fort, incitant la jeunesse à ne pas se laisser dépasser par les excès de la vie et à agir pour realiser ses rêves.

Avec “Ou va le MondeKendji va même un peu plus loin, en dressant un triste constat sur la société actuelle. “La nature nous maudit, des missiles, des soldats, des débris” et incite à l’union “l’amour universel n’est pas mort, et si on brisait toutes les frontières”.

Deux morceaux séparés par le titre “Mes potes et moi” qui est sans doute celui qui transporte le moins sur cet l’album. Un titre à écouter avec légereté. Un clin d’oeil de Kendji pour sa bande de potes, restée la même malgré son succes.

Kendji capture 4 OK

Arrive ensuite le titre “Ma solitude” qui est sans doute le plus poignant et le plus profond de cet album. Un morceau qui prend aux tripes avec des paroles comme “Quand les sanglots ont tué la joie, quand on s’est pardonné trop de fois” et une instru très travaillée mélant boîte à musique et guitare acoustique.

L’album se referme sur “Amor y libertad” morceau instrumental comme Kendji a l’habitude d’en faire pendant ses concerts. De quoi profiter pleinement de son grand talent de guitariste, tout en restant un peu sur notre faim avec l’envie d’écouter d’autres morceaux. Mais un titre qui fera sans doute son effet en tant qu’interlude musical durant la tournée de “Ensemble”.

Kendji cature 3 ok

En bref : Un album efficace, plus acoustique que le précédent. Le travail et l’implication de Kendji se ressentent d’avantage que sur le premier album qui était lui, plus urbain. Certains morceaux peuvent dérouter le grand public mais raviront les fans de musique et du chanteur, d’autres restent fidèle à l’univers musical du jeune chanteur et à ses valeurs. Un mélange des genres qui prend, et un fort potentiel avec des tubes en devenir, des titres taillés pour la scène et d’autres plus émouvants. Et un chanteur qui a gagné en maturité.

Coup de coeur : « Tu y yo » / « No me mires mas » / « Les yeux de la mama » / « Ma solitude »

Le moins séduisant : « Mes potes et moi »

About AliciaDrouinRuiz (669 Articles)
Rédactrice / Spécialiste Télévision, Musique / Twitter : https://twitter.com/AliciaDrouinRz

1 Trackback / Pingback

  1. On a écouté la réédition de « Ensemble» de Kendji Girac : que valent les titres inédits ? – La Box Médias

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :