[INTERVIEW] Keen’V : « Quand le public ne voudra plus de moi, je vais arrêter ma carrière »

Et dire que sa carrière musicale a débuté il y a déjà huit ans avec le titre A l’horizontale… Dans quelques heures, Keen’V va dévoiler son sixième album, Là où le vent me mène. Le chanteur a grandi depuis ses débuts, mais garde tout de même une part de déconnade en lui. Celui qui n’oublie pas d’où il vient (de Rouen, 76), est revenu cet été avec le premier extrait de son nouvel essai, Un monde meilleur, un morceau beaucoup plus mature que les précédents. Mais que vaut la version 2015 de Keen’V ? Quel regard porte-t-il sur sa carrière ? Le chanteur a accepté de répondre aux questions de La Box Médias.

.

Keen’V

La Box Médias : Bonjour Kévin. Malgré la vie parisienne et ta célébrité, tu restes attaché à la Normandie, ta région natale. C’est important pour toi ?

Keen’V : Cela me permet d’être plus proche de ma famille et de mes amis, puis c’est bien là-bas…

.

La Box Médias : Tu dis cela à quelqu’un qui est né à Rouen là…

Keen’V : C’est pas vrai ? Et tu habites à Paris maintenant ?

.

La Box Médias : Si. Maintenant, j’habite à Paris, mais je retourne en Normandie une fois par mois…

Keen’V : Bah moi, c’est le contraire. Je vais à Paris une fois par mois, tu vois ! (rires)

.

La Box Médias : Tu sors donc ton nouvel album « Là où le vent me mène ». Pourquoi ce titre ?

Keen’V : Car je me laisse porter là où le vent me mène. Je me laisse porter, advienne que pourra.

.

La Box Médias : Pourquoi ne pas avoir sorti ton opus cet été, à l’image de tes précédents disques ?

Keen’V : Car mon public m’a dit qu’avoir un album chaque été n’était plus une surprise donc je les prends au mot. Voilà la surprise !

.

La Box Médias : Sur ton nouvel album, nous retrouvons un duo avec Rayane Bensetti, J’peux pas j’ai piscine. Comment vous vous êtes rencontrés ?

Keen’V : C’était aux NRJ Music Awards l’année dernière, grâce à Brahim Zaibat qui le connaissait bien. On a sympathisé et on a bu un café chez lui. Il a sorti sa guitare et je lui dit « Ce serait bien de faire un featuring« . Le truc est resté là puis deux semaines plus tard, il m’a appelé en me demandant « Bon, on le fait quand ce featuring ?« . On a fait le truc sachant qu’il voulait absolument que ce soit un morceau délirant car il ne voulait pas que l’on pense qu’il était un énième comédien qui voulait se lancer dans la musique. C’est plus un délire entre potes.

.

Keen'V 2

La Box Médias : Dans un précédent album, tu faisais le parallèle entre l’amour et la drogue (Héroïne). Dans ton nouvel opus, Ma Petite Jade, c’est un parallèle entre une fille et la marijuana. C’est un sujet qui te touche ?

Keen’V : Ah, c’est toi qui l’interprète ainsi (rires). Moi, je parle d’une femme. Moi, j’aime bien les métaphores. Je trouve que cela sonne mieux plutôt que si l’on disait les choses comme ça.

.

La Box Médias : Autre sujet abordé : l’homosexualité dans Comme Les Autres. Un père qui rejette son fils gay. Un autre sujet qui te touche ? Pourquoi l’envie d’aborder ce sujet ?

Keen’V : J’essayais de me mettre à la place d’un enfant qui dirait à son père qu’il est homosexuel et qu’il serait rejeté à cause de cela. Sans être homosexuel, je ne comprends pas comment c’est possible. Imaginons que j’ai un fils et qu’il m’annonce cela, cela ne me regarde pas. C’est comme s’il aimait le foot plutôt que le basket… Cela ne change rien. J’aime beaucoup les thèmes forts, mais je ne veux pas jugé ou faire de morale. Dans Petite Emilie, c’est pareil, sauf que là, c’est une histoire vraie. Je ne comprends pas comment on peut juger les gens.

.

La Box Médias : Tu arrives à faire des chansons très sérieuses, et touchantes, et en même temps, des chansons parfaites pour l’été et pour faire la fête. Comment tu fais pour réaliser ce grand écart ?

Keen’V : Non car je pense moi-même être un grand écart. On a des périodes dans la vie où on est très bas, et d’autres où tout va bien. Pour moi, un album est le reflet d’une vie. Il faut des mauvais moments et des bons moments, et les mauvais moments sont là pour mieux faire apprécier les bons.

.

La Box Médias : Tu fais de nouveau un duo avec ta sœur (La vie devant nous). Cela devient une tradition à chaque album… Comment tu arrives à la convaincre à chaque fois ?

Keen’V : Nous, on voit cela comme un plaisir, un kiff. Elle est contente de faire cela avec moi.

.

La Box Médias : Cet album est, je trouve, plus mature que les précédents…

Keen’V : Oh, merde… Cela veut dire que je suis un vieux con réac.

.

La Box Médias vous propose d’écouter Un Monde Meilleur :

.

La Box Médias : Une tournée va arriver où il y a beaucoup de petites salles annoncées. Pourquoi ce changement ? Des grandes aux petites salles.

Keen’V : Ce n’est pas en changement en fait. Je voulais faire un croisement des zéniths et des discothèques. Être proche des gens mais en gardant un public plutôt large. Après, s’il y a succès de cette tournée, on peut tout de même ajouter de grandes salles.

.

La Box Médias : Tu as commencé à réfléchir à la tournée ? 

Keen’V : Non. Je me concentre sur l’album. Je vais me concentrer dessus dès janvier, même si je note des choses.

.

La Box Médias : Tu avais confié il y a quelques temps que tu t’arrêterais après le 7ème album, ou en es tu au niveau de ta réflexion ? On en est au sixième…

Keen’V : Je me dis qu’à toute belle histoire, il faut une fin. Je pensais que la fin serait au cinquième. J’ai eu envie de faire Saltimbanque et ensuite Là où le vent me mène… Je vais faire un truc lâche mais je vais laisser le public décider de quand sera la fin. Quand ils ne voudront plus de moi, je vais m’arrêter.

.

La Box Médias : Et si tout s’arrête, tu feras quoi ? 

Keen’V : Je reprendrais une vie normale. Pompier, je pense.

Keen V Dals

La Box Médias : Que retiens-tu de l’aventure Danse Avec Les Stars ? Avec le recul, tu le referais ?

Keen’V : C’était dur. C’était physique. J’aurais dû me préparer physiquement avant. C’est très rigoureux et c’est pas un travail comme je le conçois. Je me laisse porter. Je regrette de ne pas avoir été à fond. Puis j’avais Fauve aussi. Quand, au premier prime, j’ai vu que j’étais en dessous du niveau des autres, je me suis dit que ce n’était pas la peine que je me batte. Après, oui, je le referais avec plaisir, mais avec une préparation physique avant.

.

La Box Médias : Il y a quelques jours, tu annonçais l’annulation de ta tournée des discothèques pour raisons difficiles. Touché par les messages envoyés par tes fans ?

Keen’V : Oui. C’est mignon. C’est du réconfort. C’était déjà dur de faire ce choix-là mais il fallait. Il y a des moments privés dans une vie où il faut faire un choix. Là, le choix était un peu cornélien. J’avais deux choses en même temps. Ma petite tournée des clubs, la promo de l’album… Un album, tu n’en sors qu’un par an. Une promo dans les clubs peut être reportée. Après, ce que j’ai vécu dans ma vie privée restera privé mais c’est un truc qui m’oblige à être plus chez moi donc il a fallu faire un choix. Ce n’est pas un plaisir car faire les deux m’aurait limite fait du bien au moral mais je n’ai pas le choix.

.

Keen'V 3

La Box Médias : Il y a quelques jours, il y a eu un petit clash entre Nabilla et toi. Cela te fait sourire d’être qualifié de « chanteur en carton » ?

Keen’V : Ce qui me gène, c’est que elle qui a l’habitude de ce genre de médias, elle n’a pas eu le recul de se dire « Est-ce qu’il a vraiment dis cela ? » (Keen’V aurait déclaré au magazine Public : « Nabilla, c’est non. Il n’y a pas de discussion possible, autant parler à une canette de Coca, c’est plus rempli. », ndlr). Je vais te dire comment cela s’est passé. En interview pour un magazine, la jeune femme me demande mon style de femme, donc je lui raconte que j’aime les femmes natures, sans trop d’artifice, et elle me dit « Genre des bimbos« . Je lui dis alors que les bimbos ne m’intéressent pas et, là, elle me dit « Genre, Nabilla ?« . Je lui ai répondu : « Nabilla, non« , et après, j’ai continué ma phrase. Le « Nabilla, non » était une parenthèse, cela n’était lié à ma phrase suivante « Je préfère parler à une canette de coca, c’est plus rempli ». C’est elle qui a dit que Nabilla était une bimbo. Je ne la connais pas, et je ne vais pas m’amuser à critiquer les gens. Maintenant, vu sa réaction, je me dis, au final, ouais. Je lui ai dit « Cela me rassure car j’ai appris que le carton était moins polluant que le plastique. C’est rassurant pour la planète. Cela me rassure car cela m’évitera d’être à couteaux tirés avec l’environnement« . Voilà.

.

La Box Médias :  Quel regard portes-tu sur ta carrière ? Depuis tes débuts en 2008…

Keen’V : Je ne suis pas du genre à regarder dans le passé. Je me dis juste que je vis mon rêve de gosse et que je m’en dois d’en profiter. C’est aussi pour cela que je n’ai pas forcément de vie privée à côté car je vis pleinement l’instant présent.

.

La Box Médias : Vivre loin de Paris, au final, c’est pas une bonne chose ?

Keen’V : Si, peut-être. Mais après je n’aime pas les soirées chelous. J’ai mes potes. Après je ne dis pas que je n’ai pas de potes dans le milieu… Il y a Cauet, Rayane, Cyril Hanouna, Laurence Boccolini. Mais eux, je les apprécie pour ce qu’ils sont, pas car ils sont connus.

.

La Box Médias : Si tu devais dire quelque chose au Keen’V de 2008, tu lui dirais quoi ?

Keen’V : Vas y, crois en tes rêves.

.

12011172_423080497881545_998084433142910277_n

Les questions 100% titres

La Box Médias : Qu’est-ce qu’il te faudrait pour avoir « Un monde meilleur » ?

Keen’V : Vivre l’instant présent tout le temps. Carpe Diem.

.

La Box Médias : « Si j’avais su » parle d’une paternité non souhaitée. Être papa, c’est une chose à laquelle tu penses ?

Keen’V : Je ne pose pas encore la question de la paternité car pour cela, il faut une femme, et pour l’instant, je n’ai pas le temps de me mettre avec quelqu’un, mais je pense que ce sera le plus beau jour de ma vie. Après, cette chanson, c’est du second degré, hein.

.

La Box Médias : Qu’est-ce qui te fait avoir une « Insomnie » ?

Keen’V : Tout. Je ne dors pas sans médicaments. Je réfléchis tout le temps. Ma tête, c’est la Foire du Trône.

.

La Box Médias : La chose interdite que tu aimerais faire « Rien qu’une fois » ?

Keen’V : Faire l’amour dans un lieu public ! Dans un avion ! Je ne sais pas pourquoi (rires).

.

La Box Médias : Quelles sont tes « Blessures du passé » ? 

Keen’V : Adolescent. Je ne trouvais pas ma place. Je n’avais pas les mêmes passions que mes amis et je me sentais différent. Mes amis sont plus vieux que moi en général. J’ai peu d’amis de mon âge.

.

La Box Médias : As-tu déjà sorti l’excuse « J’peux pas, j’ai piscine » ?

Keen’V : Tout le temps. C’est tellement sale comme truc…

/

La Box Médias : Où veux-tu que « le vent te mène » ? 

Keen’V : Au bonheur. On est tous à la recherche de cela.

/

La Box Médias : Sur le disque, tu as tes titres favoris ? 

Keen’V : Oui, mais je vais pas te le dire. Tu te doutes bien.

/

La Box Médias : Donc, je vais te demander quels titres tu aimerais sortir en singles… 

Keen’V : C’est pas souvent mes titres favoris qui sortent. Je préfère les titres tristes ou border-line et ce n’est pas ce que le public attend de moi. Les singles les plus logiques sont : Ma petite Jade, Rien qu’une fois, ou J’avais cru comprendre. Ce sont les plus logiques, et plus radiophoniques.

Propos recueillis par Thomas Monnier
Merci à Keen’V
About Thomas Monnier (945 Articles)
Rédacteur en chef ¤ Spécialiste musical ¤ Twitter : https://twitter.com/ThomasMonnier27

1 Comment on [INTERVIEW] Keen’V : « Quand le public ne voudra plus de moi, je vais arrêter ma carrière »

  1. Various-Expressions // 26 octobre 2015 à 21 h 54 min // Réponse

    Moi j’adore ce nouvel album qui est un nouveau tournant dans sa carrière ! Vous pouvez retrouver ma critique sur cet album sur mon blog !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :